Les passerelles

Vous êtes dans : Accueil > Les passerelles > Une histoire industrielle > Une friche à reconvertir

Une friche à reconvertir

La friche des Papeteries après la fermeture - © CDemange

Un an avant sa fermeture en juin 2006, les « Papeteries de Cran » vendaient le foncier de l’usine à la société Cran2005 pour pallier leurs difficultés de trésorerie et poursuivre leur activité, en étant locataire de Cran2005. Malheureusement, cet apport n’a pas suffit.

La friche des Papeteries est donc une propriété privée, alors classée zone industrielle. Elle ne pouvait donc pas servir à d’autres usages jusqu’à ce que la ville en décide autrement, à travers le nouveau plan local d’urbanisme (PLU).
Un terrain, deux acteurs…
Dès 2006, la ville a clairement annoncé ses ambitions, précisées dans son « projet de ville 2008/2014 » : construction de logements, poursuite de la promenade du Thiou et aménagement d’espaces verts, sauvegarde des anciens « halls des machines » et revitalisation économique avec la création - dans ce patrimoine industriel - d’un pôle des entreprises de l’Image en mouvement (cinéma d’animation, jeux vidéo, multimédia).
L’idée d’écoquartier est née. Elle a fait l’objet en 2011 d’un « projet urbain partenarial » avec la sarl Cran2005 (voir « Un partenariat public/privé »).

>>> Un autre regard :
Depuis la fermeture des Papeteries, de nombreux artistes sont venus exprimer leur talent à la peinture aérosol, en collage ou tout simplement par la photo. Découvrez quelques quelques-uns des nombreux graffitis réalisés sur les murs de cette friche....
Cliquez ici pour les découvrir

eZ Publish - © Inovagora