Les passerelles

Vous êtes dans : Accueil > Les passerelles > Le projet des Passerelles > Principes et plan d'aménagement > Les contraintes : une friche industrielle à déconstruire

Les contraintes : une friche industrielle à déconstruire

Au fil de deux siècles d’histoire, l’usine papetière s’est développée pour répondre aux besoins de la production, en faisant fi du site et de sa topographie.

Les 6 ha sont quasi totalement construits, avec des bâtiments édifiés de manière anarchique, y compris sur le Thiou. La plupart des bâtiments, sans valeur architecturale, seront démolis, ce qui permettra d’effacer et de gommer les atteintes faites au site pour lui redonner sa topographie naturelle, en particulier une pente plus douce dans la partie sud.
Cela représente un chantier (11 mois) et un coût - importants de dépollution et de déconstruction.
Tirer parti de la pente
La partie sud du site (entre le Thiou et la voie ferrée) est en pente orientée au nord, ce qui implique de trouver des solutions pour capter au mieux l’ensoleillement pour les futurs logements. De même, il faut protéger les logements qui seront proches de la voie de chemin de fer des nuisances sonores. D’où la nécessité de concevoir d’une architecture intelligente.

eZ Publish - © Inovagora