Les passerelles

Vous êtes dans : Accueil > Les passerelles > Le projet des Passerelles > L’enjeu du logement : répondre aux besoins > Une architecture intelligente : des immeubles en escalier, de 2 à 8 étages

Une architecture intelligente : des immeubles en escalier, de 2 à 8 étages

Une architecture intelligente (Agrandir l'image). © Source : Cahier des prescriptions architecturales et urbanistiques

Les immeubles de logement, disposés « en peigne » perpendiculairement au Thiou, s’étageront de 2 à 8 étages, avec une forme en escalier. Pour plusieurs raisons :

  • il faut répondre au besoin de logements, notamment des jeunes générations, sinon la ville vieillit et perd en vitalité
  • mieux vaut densifier nos villes, si nous voulons sauvegarder les paysages hauts savoyards, détruits par l’étalement urbain depuis plusieurs décennies
  • une hauteur de 2 à 8 étages est tout à fait raisonnable et possible car ce quartier est proche du centre-ville et il est situé dans la partie basse de la ville
  • cette hauteur est nécessaire pour profiter au maximum de l’ensoleillement, de la vue sur le Thiou et sur le paysage
  • la hauteur de l’habitat permet d’aménager de larges espaces verts et paysagers. Grâce à ce choix, l’emprise au sol des futurs bâtiments sera d’environ 40 % seulement, alors qu’aujourd’hui le site est construit à 80%. Le projet propose de libérer ce site, en consacrant une très large place (60 %) aux jardins et aux espaces verts et paysagers, tous ouverts sur le Thiou, de manière à créer un quartier et un lieu de promenade très agréables, relié aux autres quartiers.

Au total, le projet comporte environ 600 logements, compte tenu de la volonté de l’équipe municipale d’accueillir une cité d’entreprises dans les « Halls des machines » et d’aménager un maximum d’espaces verts et paysagers.

Une architecture adaptée au site

La forme et la hauteur des bâtiments (2 à 8 étages) est adaptée au site et à la pente qui descend sur la partie sud  depuis la voie SNCF vers le Thiou (10 m de dénivelée). Cette architecture répond à quatre objectifs :
- exposer le moins possible les appartements aux nuisances de la voie ferrée (la façade la plus proche est la plus basse)
- chercher l’ensoleillement maximum, grâce à la hauteur, à la disposition en escalier et à la multiplicité des expositions et des terrasses
- préserver de larges cônes de vue sur les montagnes et sur les berges du Thiou 
- de plus, la hauteur de l’habitat permet aussi de libérer un maximum d’espaces verts et paysagers, pour la qualité de vie et la perméabilité des sols.

eZ Publish - © Inovagora